Qui sommes-nous ?

Natasha Bretz

Responsable associative. 

Pourquoi acheter français ? Pour moi, la question ne se pose pas vraiment tant c’est une évidence. Je me demande plutôt pourquoi il est si difficile de savoir d’où vient ce que j’achète ; pourquoi la provenance ne fait pas partie des mentions obligatoires figurant sur les descriptifs, les emballages, les catalogues ; pourquoi cette question laisse si souvent la commerciale ou le vendeur perplexe.

C’est l’un de mes principaux critères d’achat et ce, quel que soit le produit. De même que je n’achète pas de fraises en janvier, j’essaie d’acheter et de faire acheter des produits qui n’ont pas parcouru des milliers de kilomètres et qui sont fabriqués dans des conditions humaines et environnementales décentes.

C’est tout naturellement que j’ai rejoint l’équipe « Made in France le blog » puisque cette démarche a toujours été la mienne.

RICK DURALENET

Pré-retraité – Aubenas – Ardèche.
Je suis persuadé que seule la consommation « Made in France » citoyenne et responsable permettra à notre pays de remonter la pente. Il est regrettable que le savoir-faire français se perde.

JAMES ALBIGNAC

Retraité –  Région Franche Comté.
Produire Made in France,  vendre et consommer « local » pour la sauvegarde du travail, du bien-vivre, de la nature. Bien entendu, les activités économiques sont faites d’échanges nécessaires entre différents pays et contrées, mais il y a souvent
intérêt pour tous à donner la préférence à des productions locales.

MARCOS CRELLON

Consultant marketing / gestion dans le secteur du commerce de détail et de proximité (Sté Mod’Consult) – Ile de France.
Ne serait-il pas plus sage de revenir à une consommation raisonnée, en achetant peut-être un peu moins en volume (nos armoires, souvent, débordent) mais en recherchant davantage les produits de qualité qui auront été fabriqués en France ?

PATRICE HAUTELET

Entrepreneur – Bernay – Normandie 
Pour moi, le travail est une valeur essentielle et le maintien des emplois en France est une des solutions nécessaires à la survie économique du pays. En qualité de consommateur, exiger des produits fabriqués en France est une évidence. Dans une logique économique où la concentration des profits est de mise, le pouvoir n’est plus dans les urnes mais dans nos porte-monnaie.

JEAN RANTEAU

Cadre de l’administration
Colombiers en Brionnais -Bourgogne
Heureux de constater que l’idée d’un protectionnisme intelligent progresse enfin, alors que certains d’entre nous sont conscients depuis des années de la nécessité de protéger les emplois dans la collectivité où nous vivons, c’est à dire dans notre pays.